Top 10 des Marques de Streetwear Japonais

marques streetwear japonais

Le streetwear japonais et ses origines ont pris d'assaut le monde entier. Que ce soit par le biais de collaborations avec de grandes marques ou de défilés à la Semaine de la mode de Paris, on ne se lasse pas de cette prise de contrôle rebelle. 🏴

Cependant, ce mouvement n'a pas commencé sous les feux de la rampe. Au contraire, certains pensent que le schéma de ce Streetwear a commencé dès les années 70 et 80 avec un remastering du sweat à capuche et du vêtement décontracté et confortables dans un esprit sportswear pour les femmes et pour homme.

C'est à cette époque que les jeunes Japonais ont, pour la première fois, tenu tête à leurs aînés dans une société traditionnelle stricte. Cet esprit de défi et de non-conformité est la clé de la compréhension du streetwear japonais. ✊🏽

Nous allons donc vous présenter ci-dessous notre top des marques de streetwear japonais. Évidement, nous ne pouvons pas vous présenter toutes les marques japonaises de vêtements dans cet article mais il existe plus d'une trentaine de logos emblématiques mélangeant streetwear et culture asiatique !

streetwear japonais

Pour comprendre le streetwear japonais, nous devons comprendre l'histoire qui se cache derrière le lieu où tout a commencé. Au début des années 90, une vague de jeunes s'était installée dans le petit quartier d'Urahara, situé entre les quartiers de Harajuku et d'Aoyama à Shibuya, Tokyo. C'est alors que le style sportswear renait avec le sweat-shirt et les combinaisons de genres inspirés des dernières tendances, des vêtements de sport et des stylistes venant d'un défilé de marques de luxe japonaises. 🎌

Beaucoup ont déménagé en raison du loyer bon marché et du besoin d'un nouveau départ, loin des familles traditionnelles. Très vite, une mentalité de simple création et de conception est née. De petites boutiques de vêtements s'ouvrent à gauche et à droite, offrant un nouveau style à la jeunesse japonaise. Ce style était fortement inspiré de la mode occidentale, qui était en avance sur son temps pour explorer les significations de la culture des jeunes.

Des marques telles que UNDERCOVER, WTAPS, NEIGHBORHOOD et des boutiques comme NOWHERE et A Store Robot gagnent en popularité. Il n'a pas fallu longtemps pour que tout le monde à Tokyo veuille goûter à cette esthétique Harajuku. La clientèle s'est accrue, tout comme l'exposition, et des magazines comme ASAYAN se sont intéressés à ce phénomène et en ont rendu compte. 📣

Sweats japonais
  • "NOUS APPARTENONS À UNE GÉNÉRATION DE CRÉATEURS QUI A GRANDI SUR LA CULTURE DU SKATE ET LES VÊTEMENTS DE RUE DANS LES ANNÉES 1990 ET 2000, DONC NATURELLEMENT CELA SE MANIFESTE DANS NOTRE CRÉATION". - YOON AHN, CRÉATEUR D'AMBUSH

1. The Essence of the Aesthetic

Et bien que l'on puisse affirmer que l'esthétique Harajuku utilise couramment des vêtements plus amples, d'inspiration américaine, et des vêtements japonais modernisés - comme la reconstitution d'un kimono par ALK Phenix dans leur spectacle SS16 - elle ne peut tout simplement pas être définie par cette analyse au niveau de la surface. 🧬

Harajuku est bien plus un état d'esprit qu'un vêtement. La plupart des marques sont nées d'une mentalité inadaptée, poussant leur désir de s'habiller différemment, et de vivre différemment. Il serait donc inutile d'essayer de définir un style précis, car les vêtements ne sont qu'un moyen d'avoir une vue d'ensemble.

Chaque marque interprétera et reflétera à sa manière la mentalité rebelle et jeune, en travaillant dans une communauté très soudée, mais aussi en n'ayant pas peur d'élargir ses horizons.👁‍🗨

the essence of the aesthetic

2. JAPANSTREET

Le Japanstreet Store a été créé par trois français partit habiter au Japon. Ils sont tombés amoureux du style japonais et de la mode Tokyoïte. Étant fans de mode et de streetwear, ils ont décidés de créer leur propre marque de streetwear japonais qu’ils ont naturellement appelée Japanstreet🉐

Partit à la base de quelques pièces comme des sweats japonais et des t-shirts oversize, ils comptent aujourd’hui une large gamme de plus de 1500 pièces de vêtements japonais streetwear, allant de la casquette japonaise ou five panel jusqu'aux objets de décorations japonaises venant du pays du soleil levant. Aujourd'hui parmi les incontournables de la mode masculine et des vêtements pour femme à l'esprit streetwear, Japanstreet continu son ascension avec de nouvelles connexions régulières et plus d'une centaine de kimono cardigan !

Leur succès et leur renommé ne fait que s’accroitre au sein de la jeunesse française a tel point qu'une collaboration avec la célèbre marque Champion a vu le jour cette année. Ils sont venu implanter en France tout ce qu’ils ont pu apprendre dans le domaine après 4 années passées à vivre au Japon. 🎴

japanstreet

3. Forty Percent Against Rights

Fondée par le créateur d'une autre marque de streetwear japonaise légendaire de blazer & bomber brodé dans le style urban, WTAPS, Tetsu Nishiyama a véhiculé une vision nihiliste et rebelle avec le FPAR. Alors que WTAPS est plus élaboré, le FPAR brille par son chaos et son désordre.👹

Nishiyama a créé cette marque à partir d'un vieil aphorisme selon lequel un nouveau produit doit changer d'au moins quarante pour cent par rapport à une conception précédente. Cela se remarque dans les vêtements du FPAR qui ont été modernisés, une technique qui n'est pas étrangère au streetwear japonais.

Le FPAR a réussi à s'imposer davantage comme une marque à connaître, lorsque, fin 2019, la marque s'est associée à Nike pour créer une paire de SB Dunk High. La chaussure porte les inscriptions "I'm lost too", "Don't follow me" et "Trust No One", qui soulignent la sombre identité de la marque. Cette chaussure a été très appréciée et reconnue dans la communauté des sneakerheads, donnant au FPAR une exposition bien méritée. 🔍

forty percent against rights

4. TOKKOU

TOKKOU, qui tire son nom du terme japonais tokkō-fukku, qui signifie "vêtement spécial d'attaque", est une marque de mode japonaise mais basée à Londres. Masa, propriétaire de TOKKOU, dit qu'il s'inspire de la sous-culture Bousou-zoku, qui implique des gangs de motards dans les années 80. 🏴‍☠️

Masa pense que cette culture est en train de disparaître lentement, c'est pourquoi il veut imiter son héritage à travers sa marque. TOKKOU est connu pour son célèbre jean Okayama et ses phrases brodées à la manière du punk - comme les expressions grossièrement traduites "Unifier un pays" et "Ne pas abandonner".

Bien que la marque n'existe que depuis quelques années, Masa a réussi à définir clairement une esthétique unique et identifiable, et la marque est en train de devenir rapidement un incontournable de la scène streetwear japonaise. 🥇

Nous aimons les imprimés graphiques de TOKKOU, les couleurs fortement contrastées et l'utilisation de caractères japonais pour transmettre un message (sans parler de la haute qualité de construction et de l'utilisation du denim d'Osaka) et nous pensons que ces pièces sont un ajout intéressant à toute garde-robe. Votre dressing ressemblera à celui d'un Yakuza, mixé à base d'un cardigan skinny ou d'un chemisier de mi-saison.

tokkou

5. CYCLE

La marque new-yorkaise éthique Cycle by M.Y.O.B. (abréviation de "Mind Your Own Business") crée des vêtements branchés et avant-gardistes depuis plus d'une décennie. Le duo de créateurs Comi et Tanimi a lancé la marque en créant des bijoux, et peu après s'est attaqué au monde du prêt-à-porter. 🎭

L'esthétique de la marque s'inspire d'un mélange de streetwear de Tokyo et de New York, tout en gardant le savoir-faire traditionnel japonais à l'avant-garde. En 2014, Cycle a ouvert son premier magasin phare dans le quartier influent de Harajuku.

Leur dernière collection était purement fabriquée à partir de cuir sans cruauté, de plastiques recyclés et de matériaux écologiques. En cette période de crise climatique, il est primordial que les marques de mode prennent des mesures. ♻️

Cycle a relevé ce défi. La marque incite la jeune génération à devenir plus respectueuse de l'environnement, d'autant plus que certaines de ses pièces éthiques ont été vues sur des rameaux FKA, Kehlani et M.I.A.

cycle

6. UNDERCOVER

Sans doute l'une des marques de streetwear les plus influentes, UNDERCOVER s'est certainement imposée comme un label mondial. Après avoir collaboré avec Uniqlo, Nike et Supreme, la marque continue à se développer tout en gardant en son sein les éléments d'une narration traditionnelle déconstruite. 🔰

Jun Takahashi, fondateur et designer d'UNDERCOVER, a lancé la marque alors qu'il était encore au Bunka Fashion College de Tokyo. Inspiré par la célèbre créatrice punk Vivienne Westwood et la légende de l'avant-garde Rei Kawakubo, Takahashi a créé des vêtements fortement inspirés par la culture grunge et punk.

On peut le constater dans ses vêtements qui présentent souvent des ourlets allongés, des tailles bizarres et des coutures non terminées. En 1993, Takahashi ouvre le magasin de vêtements NOWHERE, et en 2002, UNDERCOVER devient l'un des défilés les plus attendus de la Semaine de la mode de Paris. 

Le génie de UNDERCOVER réside peut-être dans le fait que Takahashi lui-même a dit : "Nous faisons du bruit, pas des vêtements", révélant ainsi une signification plus profonde à ses vêtements révolutionnaires.

undercover streetwear

7. AMBUSH

Yoon Ahn, diplômée en design graphique, n'avait jamais prévu de créer une marque de prêt-à-porter, mais elle est aujourd'hui, avec son mari rappeur Verbal, à la tête d'AMBUSH, une des marques japonaises les plus en vogue.

Cependant, AMBUSH n'a pas fait ses débuts dans le domaine du vêtement, mais plutôt dans celui des bijoux. En 2008, les pièces ont été repérées sur des rappeurs célèbres tels que Kanye West et Pharrell. N'étant pas satisfaite du style des bijoux, Ahn a décidé de concevoir des vêtements qui correspondraient à ses attentes et à l'esthétique générale. 🔗

Le couple autodidacte a ensuite créé des vêtements unisexes destinés à représenter la culture des jeunes, à choquer et même à "piéger" les attentes des gens. La marque est aujourd'hui présente à la Semaine de la mode de Paris et est l'une des préférées des Japonais et des nôtres.

ambush

8. NEIGHBORHOOD

NEIGHBORHOOD, fondé par Shinsuke Takizawa en 1994, a été nommé en référence directe au quartier d'Urahara. NEIGBORHOOD est l'une des nombreuses marques japonaises qui étaient, pendant un certain temps, inconnues de la culture occidentale, mais maintenant, ce qui semble être le cas chaque semaine, annonce une nouvelle collaboration avec de grandes marques occidentales. 📌

La dernière collaboration de NEIGHBORHOOD, aux côtés de Vans et de Mr. Cartoon, a enthousiasmé les fans, car le résultat final a incorporé toutes les différentes esthétiques dans une basket élégante et authentique. Takizawa s'inspire clairement de la sous-culture de la moto et du rock'n'roll, il ne laisse pas sa marque se définir par ces limites.

Takizawa est toujours à la recherche d'inspiration, que ce soit dans la musique, les films ou simplement les différents styles de vie en général, pour repousser encore plus loin les limites de l'innovation. C'est pourquoi beaucoup se tournent vers NEIGHBORHOOD pour savoir quelles seront les tendances futures💬

neighborhood

9. F-LAGSTUF-F

F-LAGSTU-F, fondée par Nobuyuki Murayama, est une marque plus jeune, qui a été créée en 2014. Pourtant, elle a réussi à s'imposer dans la culture de rue japonaise. Le travail de Murayama comprend de nombreux tees et band tees graphiques, car il a été marqué par l'époque où il travaillait dans une boutique vintage⚜️

Il a également déclaré être inspiré par les uniformes militaires des années 40 et 50, ce qui donne à certains de ses vêtements un aspect utilitaire. Tout en conservant un noyau japonais et en mélangeant la fraîcheur de l'Amérique des années 90, F-LAGSTU-F est devenu une marque émergente très recherchée, populaire dans les rues de Tokyo. 🏯

f-lagstuf-f

10. WACKO MARIA

Inspirée par l'art, la musique et le cinéma, WACKO MARIA est une marque de streetwear de premier plan qui parvient à conserver une atmosphère romantique et glamour. Cofondée en 2005 par Keiji Ishizuka et Atsuhiko Mori, la marque de base japonaise a déjà fait sa marque dans l'industrie.

Ses vêtements sont connus pour leurs couleurs vives et leurs motifs japonais. WACKO MARIA a également commercialisé avec succès son identité en utilisant des slogans tels que "Guilty Parties". La marque et ce qu'elle représente sont ainsi facilement reconnaissables par ses clients. 🎯

WACKO MARIA ne se contente pas de produire des vêtements, mais organise également des événements et collabore avec divers artistes pour renforcer leur communauté. Ils ont également ouvert un magasin phare "Paradise Tokyo" dans le quartier de Meguro (situé à côté de Shibuya), ce qui a encore renforcé leur popularité. Bien que WACKO MARIA soit l'une des marques les plus récentes, elle a influencé et continue d'influencer les rues du Japon.

wacko maria

L'AVENIR DU STREETWEAR JAPONAIS

Si l'explosion et l'essor du mouvement entre les années 90 et le début des années 2000 ne font aucun doute, certains estiment que la gloire du streetwear japonais a atteint son apogée. Chez Japanstreet, nous ne le pensons pas ! 💹

Le mouvement Urahara a eu un tel impact non seulement sur le Japon, mais aussi sur le monde entier, qu'il reste au premier plan dans l'esprit des gens (et de l'industrie de la mode dans son ensemble). Les marques japonaises, grandes et petites, continuent à produire des pièces innovantes et à repousser les limites du design, qui est avidement consommé par les fans du monde entier. 

Les collaborations entre les marques mondiales et les designers japonais continuent de perpétuer cet élan, renforçant l'impact et la portée mondiale d'Urahara. Avec l'émergence de nouvelles marques passionnantes, telles que celles énumérées ci-dessus, l'avenir continue d'être passionnant et prometteur pour le streetwear japonais, et nous sommes impatients de voir ce qui va suivre. ✌🏽

Vestes Sukajan

  • "Avec l'exemple du NIGO et de Jun Takahashi qui travaillent et collaborent avec UNIQLO, nous pouvons voir que les pionniers de Harajuku ont adopté ces changements et en ont tiré profit. C'est maintenant à la nouvelle génération de créer son mouvement et de s'approprier un nouveau quartier comme terrain de jeu". - Jey Perie, directeur créatif de Kinfolk

Avec ces 10 marques streetwear au style nippon d'exceptions tu auras de quoi être le plus stylé de ton lycée ou de ta ville !

N'hésite pas à nous laisser un commentaire si tu as des suggestions d'articles ou si tu souhaites contribuer à notre blog ! 😊


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés